Manipulations de base Le menu contextuel

D'habitude, vous faîtes : “clic-droit”, bouger la souris sur l'icone, “clic-gauche”, puis s'il y a un sous-menu : bouger la souris, “clic-gauche”. Bon, ne faîtes pas ça, c'est has been !

A présent, faîtes : “clic-droit-MAINTENU”, bouger, bouger, lâcher. Vous venez de gagner 10 secondes. Bravo. Attention, sur le premier “bouger”, faut y aller un peu franco, pour que le menu apparaisse. Vous pouvez revenir au “sur-menu” en visant le petit cercle plein présent à l'opposé des icônes du sous-menu, autrement dit, à l'endroit où vous aviez fait le clic. Gestion des sous-fenêtres

Parce qu'il peut y en avoir plein, et que c'est vite chiant si on ne s'organise pas ! Minimiser

L'action contextuelle “minimize” (en haut à droite) permet de réduire l'encombrante à un petit jeton, qu'on peut ensuite placer où on veut. Un clic sur le jeton restaure la fenêtre. Le nom de la fenêtre s'affiche au survol du jeton. Malheureusement, toutes les fenêtres ne sont pas compatibles avec cette fonction. Taille, position

déplacer la fenêtre : clic-gauche-maintenu, bouger la souris (attention : ne pas cliquer sur un élément interactif : jeton, lien…)
redimensionner :
    utiliser les “poignées” classiques sur les bords droit et bas ou le coin bas-droit.
    autrement, CTRL+clic-gauche-maintenu+bouger

Raccourcis

A quoi ça sert ?

Ouvrir et mettre au premier plan une sous-fenêtre
Déclencher un effet (sur les cibles courantes de l'effet en question)
Autres… (à explorer, mais j'ai par exemple pu pré-configurer un “modifier”, et l'allouer à un raccourci)

Note : si vous manipulez plusieurs persos, les raccourcis sont contextuels au perso actif (cliquer sur le portrait d'un perso pour le rendre actif).

On peut prendre un peu “tout et n'importe quoi” et le coller dans une des 12 cases tout en bas de l'écran. En fait, tout ce qui possède un “petit carré” qu'on peut glisser/déposer, les dés, les effets, les PNJ, les cartes, son propre perso (pour afficher sa fiche)… Y compris des points de règle, descriptifs de pouvoirs ou autres trucs qu'on paume tout le temps (ceux qui ont le petit carré, justement).

Ces raccourcis sont “modifiables” avec tout ou partie des touches CTRL, SHIFT et ALT. Ce qui nous donne quelques dizaines de raccourcis disponibles (soit bien plus qu'il n'en faut, genre 96…).

Les raccourcis sont déclenchables au clic souris, ou en appuyant sur la touche F1 à F12 correspondant à l'emplacement, toujours avec la possibilité de “modifier” à coup de CTRL/SHIFT/ALT. On peut également glisser-déposer le raccourci d'un “effet” sur sa cible (voir § ciblage).

Exemple : sur la case F1, je colle mon perso, sur la case F2 la carte courante, sur F3 le statut “marqué” (que je colle souvent aux vilains).

Attention à ne pas abuser du système au niveau des “effets”, car il est facile de se planter de cible, et ça peut être chiant à défaire. Je pense que le ciblage expliqué ci-après est plus sûr. Faire des trucs aux autres (ou à soi) Le ciblage

Pour l'appliquer directement sur la bonne personne (ciblage unique), il est possible de glisser/déposer un “effet” (attaque, dégâts, statuts…) :

sur un jeton (perso, vilains…) de la carte (attention, pour que ça marche, il faut que la cible soit référencée dans le Combat Tracker)
directement sur la bonne la bonne ligne dans le Combat Tracker

Pour les multi-ciblage, les boutons présents en haut des cartes sont peu pratiques (à mon goût). Du coup, que ce soit sur les jetons de la carte ou sur les lignes du Combat Tracker, utilisez simplement CTRL+clic-gauche pour sélectionner/désélectionner. A va plus vite, mais vraiment vraiment beaucoup !

Attention à bien dé-cibler après votre action, pour éviter les fausses manip (genre quand on fait le con à cliquer partout :D ). Notez que FG semble gèrer tout seul le dé-ciblage entre le moment de l'attaque, et le moment des dégâts (il dé-cible les gens que vous avez raté). Manipuler les cartes et illustrations Taille, position, contenu

déplacer la fenêtre : voir le § sur les fenêtres
redimensionner : voir le § sur les fenêtres, et :
    ajustement automatique au niveau de zoom avec le menu contextuel : resize + …
zoomer / dé-zoomer :
    molette souris (centré sur le pointeur)
    agrandir la fenêtre peut également changer le niveau de zoom
déplacer le contenu affiché :
    clic-gauche-maintenu, bouger la souris sur l'icône “croix” en bas à droite de l'image. Inutile de bouger beaucoup la souris, le déplacement se continue tout seul tant qu'on ne lâche pas le bouton. En fait, plus on s'éloigne de la “croix” plus le déplacement est rapide.
    clic-molette-maintenu, bouger la souris sur l'image elle-même
    dé-zoomer / zoomer en ayant déplacer le curseur entre les deux permet aussi de se déplacer

Marqueurs et annotations

Tout se lance à partir du menu contextuel :

poser / enlever un marqueur (flèche, carré, cône, cercle)
    le dépôt se fait en clic-gauche-maintenu+bouger
    la couleur correspond à la couleur de vos dés
    on peut modifier a posteriori taille et position des pointeurs grâce aux poignées qui apparaissent au survol de l'objet
    la suppression se fait au menu contextuel, sur l'objet survolé, ou sur l'ensemble de ses pointeurs
mode dessin
    dessiner : choisir l'outil, puis clic-gauche-maintenu+bouger
        le trait est noir, pas de choix de couleur ni d'épaisseur
    gommer : choisir l'outil, puis dessiner le contour de la zone à effacer (il n'est pas nécessaire de revenir au point de départ, auquel cas la zone se ferme toute seule)
Pas d'outil “texte”, malheureusement…
Menu